Tristar gym – Montréal – Canada

Le 3 Juillet 2017 j’arrive à Montréal au Canada. Dans la préparation de mon périple, j’avais prévu, d’aller dans la fameuse académie Tristar d’où vient le grand champion Georges St Pierre.

Je suis allé directement à l’académie depuis l’aéroport, j’avais eu un contact par mail avec eux, ils m’avaient dit que je pouvais dormir dans les dortoirs qui sont collés au gym. J’arrive sur place et les gars qui vivaient dans les dorms du gym m’ont accueilli et installé.

Capture d'écran 2017-08-20 22.11.53

Je me retrouve dans la « West side dorm » avec mes amis Geran, Taylor, Maxime, Eric, Riley et Jerico. Tous sont des combattants amateurs et vivent au gym pour s’entraîner tous les jours. Comme les combats ne payent pas trop ils doivent pour la plupart, travailler pour payer leur chambre et l’alimentaire.  Le  temps qu’ils leur reste ils le consacrent  à l’entraînement. Au canada le MMA est légal donc il y a pas mal de circuit amateur qui permettent d’évoluer et pour les professionnels il n’y pas pas beaucoup de ligue mise à part le TKO qui est affilié depuis peu à l’UFC.

Je reste 3 jours dans le dortoir puis j’ai du partir car le propriétaire en demandait trop cher pour le mois. J’ai trouvé une auberge de jeunesse dans le centre ville à Berri UQUAM et je suis allé m’installer là-bas.

Montréal

L’auberge s’appelait « Hotel M » c’était un hôtel avec des chambres privatives et des dortoirs. L’endroit tout neuf et même encore en partie en construction au moment où je m’installe dans mon dortoir de 10 personnes. Je fais la rencontre de plusieurs français et européens qui sont venus au Canada pour travailler. Je rencontre mes amis Dimitri et Lucas, Léo, Thomas, Stanley, Nick, Farid, Thomas, Mathieu et  d’autres qui étaient là pour plus ou moins longtemps.

Je payais pas trop cher (en moyenne 15€/nuit soir 20$ canadien) et j’étais vraiment bien placé, j’ai pu aussi voir quelques amis de France qui se sont installés au Canada : mon pote Adama, Benoit que je n’avais pas vu depuis un moment.

Montréal en été ça bouge beaucoup, comme l’hiver est vraiment dur et long (environ 6 mois avec des températures en dessous de 0 jusqu’à -40°c parfois). Dès que le soleil fait son apparition, les gens sont dans la rue, il y a des festivals et des concerts partout c’est vraiment agréable.

Seul bémol c’est que j’étais quand même assez loin de l’académie (environ 1h30 aller-retour depuis l’auberge) mais ce n’était pas grave, la journée était dédiée à l’entraînement, je partais le matin vers 9h ou 11h en fonction des heures d’entraînement professionnel et je revenais le soir vers 20h.

Les entraînements

A mon arrivée les gars qui vivaient dans les dorms m’ont donné les horaires des entraînements professionnels. C’était soit à 10h le matin soit 12h et le soir à partir de 18h jusqu’à 21h en fonction des jours. Je m’entraîne avec des combattants très forts tous à UFC ou Bellator. Par exemple, il y avait : Aieman Zahabi, Alex Garcia, Zack Makovsky, Pat Dufly et bien d’autres. Bien sûr les stars du gym à savoir GSP, Rory Mac Donald et le français Francis Carmont.

L’académie est aussi jumelée avec Renzo Gracie de John Danaher à New-York qui forme de nombreux champions en grappling (Nogi), il y avait notamment : Olivier Taza, Ethan Crelinsten, Donald Marcelin et d’autres gars très forts au sol et coach pour le gym. J’ai aussi rencontré deux combattants français qui préparent leurs combats là-bas depuis quelques années : Mansour Barnaoui et Yassine Bandoui..

Planning & Tarifs

Planning

Tarifs

Mon expérience

Dès le départ j’ai été surpris par le nombre de combattants de très haut niveau présents pendant les entraînements. Très haut niveau en Nogi (Grappling) je m’entraînais vraiment avec l’élite des combattants de grappling d’aujourd’hui.

J’ai vraiment beaucoup aimé l’état d’esprit général. Quelque soit les combattants et leurs niveaux, tout le monde est à égalité pendant l’entraînement et chacun est là pour apprendre ou pour partager son savoir. Firas Zahabi le head coach est aussi un très bon pédagogue. L’organisation du planning était vraiment bien faite, tous les cours étaient réunis entre 10h et 13h le matin et entre 18h et 21h le soir. Dans ces créneaux il y a plusieurs classes professionnelles et amateurs de sol ou de stricking (boxe anglaise, kick-boxing, Nogi…). L’idée c’est que chaque classe se chevauche sur le planning ;  on peut donc facilement enchaîner d’une classe de sol à une autre de stricking et inversement.

Les combattants professionnels sont à l’entraînement comme à leur travail avec pour finalité le combat qui est un « show » qui leur permet de gagner leur vie. C’était la première fois que je voyais ça dans une vraie académie 100% MMA. J’ai vraiment senti du professionnalisme dans leur façon de s’entraîner en se préservant physiquement un maximum et toujours dans l’idée de progression et perfectionnement.

Le Facebook